JoomlaTemplates.me by Discount Bluehost

Jean-Pierre Seyvos

Jean-Pierre SEYVOS

Né à Lyon en 1963, Jean-Pierre Seyvos est compositeur et chef de projet du CANOPÉEA (Collectif pour des Assises Nationales Ouvertes, sur les Pratiques, l’Education et les Enseignements Artistiques).

Il intervient également comme consultant et formateur.

En croisant la musique alors qu’il débute des études de médecine, Jean-Pierre Seyvos se met à écrire des chansons puis devient guitariste dans un groupe de rock progressif. En autodidacte il poursuit l’exploration de mondes qui lui étaient jusqu’alors totalement inconnus, découvre et pratique les différents courants rock et alternatifs de l’époque, puis le folk américain, le jazz-rock et la bossa-nova, et finit par prendre son premier cours de musique avec un guitariste de jazz. Quelques mois plus tard, une soirée chez un guitariste classique l’amène à vouloir s’inscrire « au conservatoire »… où il ne peut être accepté, considéré comme adulte et débutant. Il finit par rentrer sur concours l’année suivante, et travaille de façon plus qu’assidue en abandonnant alors toute autre activité.

La suite du parcours de formation peut alors s’écrire ainsi : Guitariste de formation (médaille d’or et prix de perfectionnement à l’Ecole Nationale de Musique et de Danse de Saint-Germain en Laye), lauréat de concours nationaux et internationaux, Jean-Pierre Seyvos est élève de Javier Quevedo puis se perfectionne à l’étranger auprès de Hopkinson Smith, Manuel Barrueco, Angel Romero et David Russell. Il approfondit son parcours musical par des études d’harmonie, de contrepoint, de musicologie, d’orchestration et de direction d’orchestre à l’ENMD de Saint-Germain-en-Laye, à l’Ecole Normale Supérieure de Musique de Paris, au Conservatoire National de Région de Lyon ainsi qu’à l’université de Paris IV-Sorbonne. Il poursuit la direction d’orchestre avec Nicolas Brochot et étudie la composition avec Gérard Gastinel puis lors de master-classes, de stages ou de rencontres avec Peter Eötvös, George Benjamin, Jonathan Harvey, Michael Jarrell et Ivan Fedele.

Jean-Pierre SEYVOS

Né à Lyon en 1963, Jean-Pierre Seyvos est compositeur et chef de projet du CANOPÉEA (Collectif pour des Assises Nationales Ouvertes, sur les Pratiques, l’Education et les Enseignements Artistiques).

Il intervient également comme consultant et formateur.

En croisant la musique alors qu’il débute des études de médecine, Jean-Pierre Seyvos se met à écrire des chansons puis devient guitariste dans un groupe de rock progressif. En autodidacte il poursuit l’exploration de mondes qui lui étaient jusqu’alors totalement inconnus, découvre et pratique les différents courants rock et alternatifs de l’époque, puis le folk américain, le jazz-rock et la bossa-nova, et finit par prendre son premier cours de musique avec un guitariste de jazz. Quelques mois plus tard, une soirée chez un guitariste classique l’amène à vouloir s’inscrire « au conservatoire »… où il ne peut être accepté, considéré comme adulte et débutant. Il finit par rentrer sur concours l’année suivante, et travaille de façon plus qu’assidue en abandonnant alors toute autre activité.

La suite du parcours de formation peut alors s’écrire ainsi : Guitariste de formation (médaille d’or et prix de perfectionnement à l’Ecole Nationale de Musique et de Danse de Saint-Germain en Laye), lauréat de concours nationaux et internationaux, Jean-Pierre Seyvos est élève de Javier Quevedo puis se perfectionne à l’étranger auprès de Hopkinson Smith, Manuel Barrueco, Angel Romero et David Russell. Il approfondit son parcours musical par des études d’harmonie, de contrepoint, de musicologie, d’orchestration et de direction d’orchestre à l’ENMD de Saint-Germain-en-Laye, à l’Ecole Normale Supérieure de Musique de Paris, au Conservatoire National de Région de Lyon ainsi qu’à l’université de Paris IV-Sorbonne. Il poursuit la direction d’orchestre avec Nicolas Brochot et étudie la composition avec Gérard Gastinel puis lors de master-classes, de stages ou de rencontres avec Peter Eötvös, George Benjamin, Jonathan Harvey, Michael Jarrell et Ivan Fedele.

Guitariste

De 1987 à 1994, l’activité de concertiste est importante avec plus de 140 concerts en France et à l’étranger : récitals, soliste avec orchestre de chambre, petites formations… Nombreux passages radiotélévisés (France 3, Paris-Première, France-musiques, France-culture, nombreuses radios libres), concerts à Paris (Pleyel, Cortot…) et festivals, avec le Trio Français de Guitare notamment.
Parallèlement à ce qui constitue alors son activité principale, Jean-Pierre Seyvos continue de jouer dans différentes formations de musiques actuelles amplifiées et de musiques traditionnelles.

 

Responsable dans le domaine de l’éducation et des enseignements artistiques

Dès le départ intéressé par la pédagogie et les différentes façons d’enseigner la musique, il obtient le diplôme d’Etat de professeur de guitare en 1987 et donne quelques heures de cours dans une école de musique associative à Maisons-Laffitte, avant d’en devenir le directeur l’année suivante.
Il dirige ensuite l’Ecole Municipale Agréée de Musique et de Danse de Chilly-Mazarin (91) de 1994 à 2001, passe les différents examens et concours nécessaires à l’exercice de ce métier, puis est nommé directeur-adjoint du Conservatoire National de Région de Poitiers, responsable de l’action culturelle, avant d’en prendre la direction en mai 2007. En janvier 2008 il rejoint le Conseil Régional d’Ile de France à la création du poste de Responsable des Enseignements Artistiques.
Très engagé dans la réflexion sur l’évolution des missions des établissements et les questions d’éducation artistique et culturelle, il porte une attention particulière à l’articulation entre pratique, enseignement, éducation et action culturelle, et s’implique depuis la fin des années 90 dans les différentes instances de concertation et de réflexion au plan national.
Il a accompagné la réflexion sur la réécriture du volet de la loi de 2004 concernant les enseignements artistiques, en tant qu’expert auprès de l’ARF (Association des Régions de France) et a participé à ce titre aux réunions du CCTDC (Conseil des Collectivités Territoriales pour le Développement Culturel) de 2009 à 2011.
Depuis janvier 2011, il est chef de projet du CANOPÉEA (Collectif pour des Assises Nationales Ouvertes, sur les Pratiques, l’Education et les Enseignements Artistiques) avec Vincent Lalanne, qui initie une démarche de concertation et de réflexion de fond au niveau national sur l’ensemble du champ des pratiques, de l’éducation et des enseignements artistiques (musique, danse, théâtre, arts plastiques et visuels, arts du cirque, marionnettes…).

 

Programmateur et organisateur d’évènements

Co-fondateur et directeur artistique du Concours Européen de Piano « Jeunes solistes », soutenu par la Fondation Société Générale pour la musique et pour lequel il développe une collaboration avec la Hochschule der Künste Berlin (Conservatoire de Berlin) de 1991 à 1993, il en étend le rayonnement par l’organisation de concerts de lauréats à Atlanta, Boston, Münich, Berlin (StaatsOper), en Angleterre, ainsi qu’au Grand amphithéâtre de la Sorbonne à Paris.
Les postes de direction d’établissements qu’il a occupés l’amènent également à créer ou développer des saisons culturelles et imaginer des évènements et des festivals dont il effectue la programmation et la direction artistique (le festival Mai musiques à Chilly-Mazarin, le Souffle de l’équinoxe (3 jours et 2 nuits 24h/24h autour de la création contemporaine en musique, danse, théâtre, arts plastiques et visuels) ou le festival Ecoutez voir à Poitiers….).

 

Consultant et formateur

Jean-Pierre Seyvos intervient comme formateur pour des élus, des directeurs d’établissements ou des directeurs d’affaires culturelles, des artistes-enseignants, des étudiants, des personnels associatifs, et construit régulièrement des formations à la demande d’établissements ou de collectivités.
Il a été formateur régulier au CESMD de Poitiers (Centre d’études supérieures musique et danse de Poitou-Charentes), aux CEFEDEM de Normandie et d’Aquitaine, et au CNSMD (Conservatoire National Supérieur Musique et Danse) de Paris dans le cadre de la formation diplômante des directeurs d’établissements d’enseignement artistique.
Depuis avril 2014, il est responsable pédagogique, en collaboration avec Vincent Lalanne, du centre de formation de la FNCC (Fédération Nationale des Collectivités pour la Culture). A ce titre il conçoit en collaboration avec la FNCC le programme de formation des élus à la culture sur l’ensemble du territoire national, intervient comme formateur et anime avec Vincent Lalanne l’équipe de formateurs et d’intervenants spécialisés.
Son activité de consultant l’amène à effectuer des missions d’évaluation et d’élaboration de politiques culturelles pour des Conseils Généraux, des Villes et des Intercommunalités.
Il est régulièrement invité lors de colloques ou de séminaires relatifs aux politiques culturelles de l’éducation et des enseignements artistiques ou à la création musicale contemporaine.
Conseiller artistique auprès de L’ARIAM Ile-de-France de 2011 à 2008, il a écrit en 2007, en collaboration avec Jean-Louis Vicart, Réflexion sur la pratique de la musique de chambre en amateur, un ouvrage résumant cinq années d’échanges et de travaux sur ce thème.

 

Compositeur

En 1994, il décide de se consacrer artistiquement à la composition, ainsi qu’à la direction artistique et la conception de spectacles.
Une quarantaine d’œuvres figurent à son catalogue, dont la grande majorité sont des commandes d’organismes publics (Ministère de la Culture, ARIAM Ile de France, CFMI d’Orsay, Agence Régionale du Spectacle Vivant en Poitou-Charentes…), d’ensembles instrumentaux professionnels (Sine qua non, Suonare e Cantare…), de compagnies de théâtre, de festivals et de conservatoires.
L’écriture à destination du jeune public occupe une place particulière dans son œuvre. Après un premier conte musical paru en 1994 (Pochée, livre-CD avec Florence Seyvos et Claude Ponti aux éditions de l’Ecole des loisirs, l’enregistrement de son opéra pour enfants Max et les maximonstres (CD Alpha 750), avec l’ensemble Suonare e cantare et le chœur Cecilia de Javel, a obtenu le coup de cœur de l’académie Charles Cros en 2006. Régulièrement reprise en France (et programmée en Suisse et en Australie), l’œuvre est donnée par la maîtrise de Radio-France en juin 2009 et diffusée intégralement sur France-musiques et sur la Radio-Télévision Belge Francophone. Un CD consacré au Magasin ZinZin, (album de Frédéric Clément) est paru chez Alpha productions en octobre 2007.
Jean-Pierre Seyvos a été compositeur en résidence à L’ENMD du Puy en Velay (43) de 2003 à 2005 puis au Conservatoire des Portes de l’Essonne (91) et de Corse de 2005 à 2007, ainsi que dans le Bocage Bressuirais (79) et pour le Pays des 6 vallées (86). Il a créé en 2004 l’association S-composition pour développer, en collaboration avec d’autres créateurs(trices) et personnalités de différents horizons, des projets artistiques et culturels qui mêlent création contemporaine, attention au lien social, et réflexion sur les enjeux sociétaux du monde d’aujourd’hui.

 

Concepteur et directeur artistique de spectacles et de projets culturels

Depuis Les impressionnistes, le spectacle en 1992, puis Une fugue hors du temps en 1995 (à partir des écrits du pianiste Glenn Gould) Jean-Pierre Seyvos a conçu et/ou écrit une douzaine de spectacles, créés et diffusés dans des Scènes nationales, des théâtres et centres culturels, dont certains en direction du jeune public. Parmi ceux-ci Un piano qu’on sert… tôt , a été programmé à la Cité de la musique à Paris en mai 2010. Ce parcours l’amène également à concevoir, mettre en scène et diriger artistiquement des évènements pluridisciplinaires mêlant amateurs et professionnels de différents horizons : Liberté (Le puy en Velay, 2005), spectacle assemblant 22 pièces composées pour autant d’ensembles différents ; C’est pas seulement ma voix qui chante… (Château de Oiron, 2007), avec 400 participants de toutes disciplines; 20 bougies, 20 moments artistiques avec chœurs conçus pour le 20ème anniversaire des 1001 scènes (Château de Oiron, 2009) ; Mai Contes d’automne, une création à l’opéra de Vichy (2012) pour 11 « orchestres à l’école » de 4 régions différentes. A partir de 2011 il développe également en collaboration avec Chantal Latour une réflexion et des projets de « résidences territoriales » et de création artistique participative impliquant les structures, les associations et les habitants d’un territoire (V’yage en village pour la Communauté de Communes de Beaumont-Hague (50), création avec des collégiens sur la notion d’identité pour la CAPS (Communauté d’Agglomération du Plateau de Saclay, 91), Un portrait vocal de Poitiers (86) avec 50 habitants de différents quartiers et représentant la diversité de population de la ville, un projet de création artistique participative avec la Mégisserie (Scène conventionnée de Saint-Junien, 87) à partir de la voix et de la chanson, Terre et ciel, à partir de la culture et des polyphonies occitanes (Midi-Pyrénées).

Jean-Pierre Seyvos est également membre de la commission 8 du CNV, représentant des collectivités territoriales pour le Ministère de la Culture et de la Communication.